histoire d'une vie de création - ARTE IBIZA. GALERIA ERIC LECOURTOIS. ELECT

ARTE IBIZA, Galería Eric Le Courtois- Elect-

ARTE IBIZA, Galería Eric Le Courtois- Elect-

histoire d'une vie de création

Eric Le Courtois

ou

Elect

ARTISTE PEINTRE INDEPENDANT

VIE ET OEUVRE

 

ATELIER D'ART: 49618. Villageriz.  Castilla y León. Espagne

tel: (00 34) 980 64 65 04//  00 34) 629 647 507// ( 00 34) 610 333 118 

         

1957-1992

L'homme: Enfant, Eric Le Courtois avait déjà décidé, envers et contre tout, de diriger sa vie vers la voie artistique avec tous les risques que cela pouvait comporter .

Jusqu'à l'age de 34 ans, il  partagea sa peinture entre Saumur, sa ville natale, la  Provence côte d'azur  via la Polynésie...Il exposa d'abord dans des bars, restaurants  d'Anjou et des environs etc, jusqu'à 1991 où il remporta le premier prix jeune peinture de la ville de Saumur. A partir de ce moment, les expositions ne se comptèrent plus aussi bien en galeries, qu'en salons à Nantes, Saumur, Angers et autres villes du Val de loire….

 

L'oeuvre: Travaillant diverses techniques de peintures, d'abord l'huile, les pastels, le fusain,les aquarelles sur papier ou carton.

 

 

 

oeuvres_Eric_àSaumur (5).JPG                                                                                                  Eric Le Courtois 1991

 

 

 

 

                                              1992-1995

 L'homme: Alors que tout lui souriait, en 1992, il se rendit compte que là n'était pas sa voie. Il voulait connaître le fond, décida de changer  d'horizons et commença un periple de trois ans, sans domicile fixe, la rue étant son lieu de vie, à pied,  évoluant seul, à pied sur les routes de France et d'Europe, , Paris, Honfleur, Bordeaux, Lyon, etc. Et il connut le fond.

 

 L'oeuvre: Avec les éléments du bord, papier et encres, ses dessins furent ses seuls moyens de survie.                                                                                                                 

       

               obras 94_95_RESMEDIA (30).jpg     

 

 

 

1995-2001 

L'homme: Ayant touché le fond, il  décida de refaire surface et se posa là-même où il avait atterri, en Haute Savoie et s'installa dans la ville de Thonon les bains, où peu à peu, il se fit connaître et apprécier. Il exposa dans de nombreux sites et galeries du Dauphine, Thonon,Evian,etc…, mais aussi  en Suisse à Genève, participant également à de nombreux actes officiels.(voir liste des exposicions )

 

L'oeuvre: Sa peinture évolua et  se laissa dominer par l'abstrait jusqu'à ce que ce soit lui qui le domine, un abstrait  avec le plus souvent une touche de figuratif, où la pensée l'emporte sur la spontanéité,  où la raison l'emporte sur les sens… Mais l'artiste étant abstrait lui-même, vivant et  "sur -vivant" dans l'abstrait…dure était toujours la tâche…

 

 

obras 96_97_RESMEDIA (26).jpg     1999_papier. 61x80cm. tourments bleus.jpg     

                 1996                                        1998                                                 1999

 

                                 

2000-

Date charnière, il rencontra sa compagne qui l'amena très rapidement à partager son temps et sa peinture, entre Thonon les bains et Malaga en Andalousie où elle vivait, puis à Majorque, aux Baléares, où elle fut promue

 

 

       obras 2000_RESMEDIA (19).jpg                obras 2000_RESMEDIA (3).jpg

 

2000                                                                                       2000

 

2001/2004

L'homme: Elect  s'installa  à Palma de Majorque  aux Baleares où il y monta son atelier -galerie. Une stabilité toute nouvelle et les nouvelles couleurs lumineuses de l'île firent s'accélérer son rythme de production. Il exposa, en plus de son atelier, dans plusieurs galeries de l'ile de Majorque 

 

L'oeuvre: Le pointillisme est présent dans presque toute ses oeuvres principalement sur papier, un pointillisme intégré dans des lignes géométriques, des collages et des polychromes harmonieux (voir liste) 


                                                 

 

 2001_ papier. 104x106cm. lueurs aux fenêtres.jpg        

 

 

 

2004/2008

L'homme: Lors d'une voyage sur l'île voisine d'Ibiza, Il  en tomba amoureux.Sentant que c'était sur ibiza qu'il devait créer, il y déménagea  donc  pour y  vivre et y créer, commençant ainsi une longue période de tranquilité relative bénéfique

 

 L'oeuvre: Un changement radical  dans l'évolution de son oeuvre s'apprécie, les bleus cristallins des criques et les rouges feu des couchers de soleil s'y imprégnent d'une façon tout Elect. Avec les collages, sa peinture devint sculpture.

A la différence de Klein qui avait créé sa série de bleus dans le but de contrer une académie se refusant à accepter le bleu comme couleur digne d'intérêt, Eric Le Courtois recherchait la profondeur de la couleur et ses contrastes exposés aux différents lumières existantes ce qui devint une constante de ses monochromes bleus sur papier ou sur toile, des bleus profonds, éclatants qui s'échappent du tableau, synonyme de sérénité, d'infini et de liberté.

 

  

  2008_3.7.39.08_28cmx36cm.JPG  
        
 

      2007_3.7.43.07_30cmx30cm.jpg       2007_3.7.45.07_105cmx125cm.JPG

                                                                                                                                       

  

 

 

2008

 L'oeuvre: Quand enfin il eut achevé sa conquête du monochrome bleu,, une longue période de concentration intense dont il ne sortit pas indemne, s'imposa à lui. Naquit une longue série d'oeuvres de pointillisme trichrome tant sur toile que sur papier qu'il fabriqua lui-même à partir de papier journal et qu'il nomme transition. 

 

 

        3.7.43_08_transit_60x80cm (4).jpg     3.7.49_ 08_transit _50x50cm.jpg   3.7.46_ 08_transit_50x50cm.jpg 

 

 

 

 

L'hiver 2008/2009

 

Il s'isntalle dans son nouvel espace atelier galerie près de San Antonio (benimussa)

L'oeuvre: Célébrant ce déménagement, l'oeuvre se teinte, le temps d'une série, d'une explosion de couleurs tombées sans hasard sur papier fabriqué toujours à partir de papier journal. La transition 2  ludique était née.

 

     2009_1.F.A.B.7.02_09_42cmx57cm.JPG   2009_1.F.A.B.7.14_09_42cmx57cm.JPG  2009_1.F.A.B.7.10_09_42cmx57cm.JPG

  

    2009-2011.

L'homme: Toujours tourmenté par le passé et le devenir de la terre et de l'humanité, souffrant de prémonitions qu'il ne sait ni ne veut interpréter, il se lance dans un grand projet qu'il tardera 2 ans à mener à bien.

 

    L'oeuvre: Elle évolue encore jusqu'à devenir murale sculpturale, minimaliste. Son travail sur la mémoire et les vestiges de ruines , un thème de destruction, reconstruction et accumulation historique mais aussi visionnaire s'imposent en 3D:

   Cette vision  catatrophique  se voit apaisée et purifiée par le blanc dont il a besoin pour éclairer le chaos. 2010/2013 sera donc défini par ses monochromes blancs.

 

                                              8_inauguration_expo_Eric_9aout2013 (53).jpg          5.7.14.10_30x30x92_vestigesderuines (1).jpg

 

 

Toutefois, en 2012, 

le temps d'une série, il quitte le monochrome et la construction pour revenir au dessin sur papier, allié aux techniques mixtes et au pointillisme

 

 

   2012_1_7_B_11.12_EMPREINTE DE SON.jpg    2012_1.7.6_12 (1).JPG    2012_1_7_4_12 .JPG

 

                                                                        

 

En 2013

 le minimalisme constructiviste revient en force chargé de bois et acier, à la fois léger et lourd

 

2013_3.7.C9_13 (175cmx 240 cm).jpg

  

 

En 2014-2015,

L'oeuvre: Le pointillisme revient en force dans les oeuvres d'Eric Le Courtois, un pointillisme qui se dissocie totalement de son fondateur, Seurat et des néoimpressionistes, mais un pointillisme qu'il ramène à son abstrait, au minimalisme, à sa vision de la fin d'une ère, d'un néant proche, très noir, où brille tout de même sa lumière toujours nécessaire, le blanc.

Une première oeuvre très lumineuse suivie de bichromes noir et blancs.

 

3.7.1_14_200CMX210CM (4).JPG

 

2014_130cmx202cm_madera (9).JPG

2015_3&5_7.01.15_126cmX170cm_entier (3).JPG 

 

 

2015_3&5_7.07.2015_200cmx220cm (3).JPG

 

2016-2018

L'artiste,  mû par une soif de changement, de tranquilité et d'authenticité, transfère son atelier  sur la péninsule ibérique, dans un petit village de Castilla y León. 

Néammoins, le pointillisme reste une constante. L'oeuvre garde sa force et explose de couleurs et d'émotions.

 

 

 

A SUIVRE 

 

 



06/12/2006
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres